banniere LOOF
   

PETERBALD

La perle de St Petersbourg

D´hier à aujourd´hui

Arrivée récemment dans le concert des nations félinotechniques, la Russie se devait d’avoir ses races félines. L’histoire du Peterbald commence en 1994 à St Petersbourg sous l’impulsion d’Olga S. Mironova avec l’union d’un mâle Donskoy, race de chats nus découverte et sélectionnée à Rostov sur le Don à la fin des années 1980, et d’une chatte Orientale. L’idée d’Olga était de combiner la grâce et l’élégance de l’Oriental avec la peau de pêche du Donskoy. La fourrure ultra courte du Peterbald était en effet un moyen de mettre en valeur la morphologie et le type Oriental. Pas de poil superflu qui masque l’élégance d’une encolure ou épaissit une queue ! Petit à petit, les mariages avec les Donskoy furent donc interdits pour ne plus autoriser que ceux avec des Siamois et des Orientaux. Un premier standard fut rédigé en 1996 par la Russian Selectional Feline Federation. Le Peterbald, nommé d’après Pierre le Grand, tsar fondateur de St Petersbourg, est aujourd’hui accepté par les plus grandes fédérations félines internationales.

Son look

Le Peterbald est un chat d’une grande élégance, svelte et musclé. La tête est triangulaire vue de face. Les oreilles, grandes et larges à la base, prolongent le triangle formé par la tête. La ligne de profil est droite depuis le sommet du crâne jusqu’au bout du nez. Les yeux sont en amande et placés de biais. L’encolure est longue et déliée, le corps tubulaire et ferme. Les pattes sont longues et hautes, avec une ossature fine mais dense. La queue, longue et fine, ressemble à un fouet et contribue à prolonger l’impression de longueur. Il existe trois variétés de Peterbalds. Les nus, dont la peau est glabre et élastique avec un toucher qui évoque un peu le caoutchouc. Les velours, dont la peau est recouverte d’un duvet très court, parfois à peine visible, qui évoque la peau de chamois. Les brush, dont le poil est court, bouclé et dur.

Sa compagnie

Combinant le caractère extraverti du Donskoy et le tempérament possessif du Siamois et de l’Oriental, le Peterbald, c’est de la dynamite ! Si vous voulez un chat calme et tranquille, passez votre chemin car, lui, ne vous laissera jamais en paix : bavard, collant, hyper actif… Mais ce qui est une gêne pour les uns est un plaisir pour les autres et ceux qui aiment le Peterbald trouveront fades toutes les autres races de chats, le Siamois et l’Oriental exceptés, et pour cause ! Comme leur ancêtre Donskoy, certains Peterbalds nus peuvent transpirer beaucoup. Il faut donc les baigner une fois par semaine, ce qui est une pure formalité car ils adorent être caressés sous l’eau tiède !


Club de race

l'Association Féline des Amis du Siamois
Présidente : Madame Véronique DUBOS
145 rue Nationale
75013 PARIS
site : http://www.afas-siamois.com

Pour en savoir plus...

Voir le standard de la race
logo
Voir la fiche de race
(783 Koctets)
fiche de race peterbald
Voir les statistiques de la race
graphique

 

Retrouvez cette page via : "Races", "Voir les races", lien vers la race choisie

© LOOF, 2009-2018, tous crédits photos (sauf mention spécifique) www.christophe-hermeline.com

Nous sommes le 21.04.2018